taciturne


taciturne

taciturne [ tasityrn ] adj.
• 1530; « où il y a peu de bruit » 1485; lat. taciturnus
Qui par nature parle peu, reste silencieux. « comme les vrais hommes d'action, il est le plus souvent taciturne » (Duhamel). N. Guillaume le Taciturne (ou le Taiseux) :Guillaume Ier d'Orange.
Plus cour. Qui n'est pas d'humeur à faire la conversation. 1. morose, sombre. Une femme sérieuse « qui, avec l'âge, devient taciturne, impérieuse, austère et brusque » (Senancour).
⊗ CONTR. Communicatif, disert, loquace, parleur.

taciturne adjectif et nom (latin taciturnus) Qui reste volontiers silencieux, renfermé ; qui n'est pas d'humeur à faire la conversation : Vous êtes bien taciturne ce soir.taciturne (synonymes) adjectif et nom (latin taciturnus) Qui reste volontiers silencieux, renfermé ; qui n'est pas d'humeur à...
Synonymes :
- impénétrable
- renfermé
Contraires :
- démonstratif
- exubérant

taciturne
adj. et n. Litt. Qui est de nature ou d'humeur à parler peu. Un homme taciturne. Un caractère taciturne.
|| Subst. Les expansifs et les taciturnes. Syn. (Belgique) taiseux.

⇒TACITURNE, adj.
A. — Qui, par tempérament, parle peu; qui est laconique. Synon. morne1, silencieux; anton. babillard, bavard, communicatif, expansif. Âme, cœur, humeur taciturne; caractère, élève, enfant, montagnard, paysan taciturne; sombre et taciturne; triste et taciturne. Richelieu sentait en M. de Saint-Cyran, sous son air réservé et taciturne, un ressort secret de puissance dont il tenait à s'assurer (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 315). Le livre [American Note-Books de Hawthorne] est plein de petites phrases de ce genre, sans développements, sans bavardage, paroles d'un homme taciturne, rêveur, secret (GREEN, Journal, 1944, p. 160).
Empl. subst. Je t'adore à l'égal de la voûte nocturne, Ô vase de tristesse, ô grande taciturne (BAUDEL., Fl. du Mal, 1857, p. 43). Celui-ci connaissait depuis l'enfance le trait distinctif de son cadet, cette froide retenue de parole sur tout ce qui le concernait; il dut renoncer à obtenir de ce taciturne le beau récit de bataille qu'on attendait à la Bourdette (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 256).
B. — Qui, en certaines circonstances, refuse de parler, garde silence. Synon. muet, silencieux. Être taciturne; foule taciturne. L'accusateur public et l'un des juges du tribunal révolutionnaire restaient taciturnes, observaient avec attention les moindres mouvements de sa physionomie (BALZAC, Réquisit., 1831, p. 145). On voyait qu'il eût apprécié le réconfort d'un sourire. Mais, sans nous être consultés, nous demeurions taciturnes et le visage fermé, et à la fin notre mutisme lui pesait certainement davantage que n'avait fait notre indignation le quart d'heure d'avant (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 268).
C. — Rare. Silencieux. Antre, ciel, colline, heure, maison, nuit, tombeau taciturne; arbres, lieux taciturnes. Le silence règne dans ces hôtels neufs, qui n'ont ni souvenirs ni passé et qui font songer à ces palais enchantés, déserts et taciturnes, entretenus par un génie invisible (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 257). La lune se mirait dans le lac taciturne, Pâle comme un grand lis, pleine de nonchaloirs (MORÉAS, Syrtes, 1884, p. 37).
REM. Taciturnement, adv., rare. D'une manière taciturne; sans parler. Synon. en silence. Muet comme une carpe et ivrogne comme le biscuit, il se remplissait taciturnement (ARNOUX, Rossignol napol., 1937, p. 92).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1485 « où il n'y a pas de bruit » voye taciturne (Mist. Viel Testament, éd. J. de Rothschild, t. 1, p. 14, vers 344); cf. déb. XVIe s. silence taciturne (J. LEMAIRE DE BELGES, Le Temple d'honneur et de vertus ds Œuvres, éd. J. Stecher, t. 4, p. 218); b) id. « qui a le caractère du silence » nuict taciturne (ID., La Couronne margaritique, ibid., p. 43); cf. 1827 la nuit, taciturne, voilée (BAOUR-LORMIAN, Ossian, p. 4); 1859 « qui ne laisse rien exprimer » clôtures taciturnes (FROMENTIN, Sahel, 2e éd., 1893, p. 29); 2. a) 1530 « qui est de tempérament, d'humeur à parler peu » (PALSGR., p. 325); b) 1680 « propre à celui qui n'aime pas parler » humeur taciturne (RICH.). Empr. au lat. class. taciturnus « taciturne, silencieux » dér. de tacitus, v. tacite. Fréq. abs. littér.:433. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 503, b) 658; XXe s.: a) 777, b) 591. Bbg. QUEM. DDL t. 3 (s.v. taciturnement).

taciturne [tasityʀn] adj.
ÉTYM. 1530; « où il y a peu de bruit », 1485; lat. taciturnus.
1 Qui par nature parle peu, reste silencieux; qui n'est pas d'humeur à faire la conversation. Muet, silencieux; morne, morose, sombre (→ Absent, cit. 6; éclat, cit. 8). || Rester taciturne. Taire (se). || Taciturne et triste, et mécontent (→ Comique, cit. 4). || Incivil (cit. 3), froid et taciturne. || Amoureux taciturne. Ténébreux. || Un vieux hibou (fig.) taciturne.Caractère, humeur taciturne. Concentré, renfermé (cit. 13). → Loup-garou, cit. 1.
1 (…) il prend une femme sérieuse, triste, que la première contrariété rend mélancolique, que les chagrins aigrissent, qui avec l'âge devient taciturne, impérieuse, austère et brusque (…)
É. de Senancour, Oberman, XXXV, II.
2 (…) comme les vrais hommes d'action, il est le plus souvent taciturne. Il sait parler quand il le faut; mais vertu beaucoup plus rare, il sait fort bien écouter.
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, III, II.
N. || Les taciturnes et les parleurs (→ Groupe, cit. 16).Hist. || Guillaume le Taciturne (ou le Taiseux) : Guillaume Ier d'Orange.
2 (1680). Qui ne s'exprime pas, ne se traduit pas en paroles. Muet, silencieux. || « Ton amour taciturne est toujours menacé » (cit. 16).
3 Où l'on ne parle pas. || Tête-à-tête taciturne (→ Ennuyer, cit. 27).
4 Par métaphore (littér.). || « Derrière ces clôtures taciturnes » (→ Barricader, cit. 4).
CONTR. Babillard (cf. Humeur, cit. 14), communicatif, criard, disert, parleur.
DÉR. Taciturnement, taciturnité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • taciturne — Taciturne. adj. de t. g. Qui est de temperament, d humeur à parler peu. Morne & taciturne. c est un homme extremement taciturne. vous voilà aujourd huy bien taciturne …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Taciturne — (lat.), schweigsam, wortkarg, still; daher Taciturnität, Schweigsamkeit, Verschlossenheit, stilles Wesen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • taciturne — Taciturne, Qui parle peu, Taciturnus …   Thresor de la langue françoyse

  • taciturne — (ta si tur n ) adj. 1°   Qui est d humeur à parler peu. •   On le voyait [un enfant] toujours doux, paisible et taciturne, ne disant jamais mot, et ne jouant jamais à tous ces petits jeux que l on nomme enfantins, MOL. Mal. imag. II, 6. •   Il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TACITURNE — adj. des deux genres Qui est de tempérament et d humeur à parler peu. Un homme morne et taciturne. C est un homme extrêmement taciturne. Vous voilà bien sombre et bien taciturne. On dit aussi, Un esprit taciturne, un caractère taciturne …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TACITURNE — adj. des deux genres Qui est de tempérament, d’humeur à parler peu. Un homme morne et taciturne. C’est un homme extrêmement taciturne. Vous voilà bien sombre et bien taciturne. On dit aussi Un esprit taciturne, un caractère taciturne …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • taciturne — adj. => Sournois …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Guillaume le Taciturne — Guillaume Ier d Orange Nassau Pour les articles homonymes, voir Guillaume Ier. Guillaume d Orange par Adriaen Thomasz Key, ca 1575 L …   Wikipédia en Français

  • Rue du Taciturne — La rue du Taciturne (Willem de Zwijgerstraat en néerlandais) est une artère de Bruxelles ville qui va de la rue de la Loi au square Marie Louise. Elle fait partie du quartier Nord Est, dont les plans ont été dessinés par l architecte Gédéon… …   Wikipédia en Français

  • GUILLAUME LE TACITURNE — Le surnom de Taciturne qui fut donné au prince allemand Guillaume Ier d’Orange ne semble pas antérieur au XIXe siècle, mais il illustre bien le secret dont s’entourait ce prince dans un siècle de méfiance et d’intolérance. Penseur et homme… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.